jeudi 5 janvier 2012

Des lectures au coin de la cheminée que j'ai pas !

Je me suis remise à lecture de livres sans images depuis quelques temps, trajets de train interminables et motivation redonnée par celui qui me les a fait découvrir et redécouvrir :

Une histoire d'intelligence il paraît !

 Le premier livre dont je vais vous faire le petit pitch est une petite perle que j'ai lu lorsque j'avais 14 ans, il m'avait tellement marqué qu'il est toujours rester dans un coin de ma tête et pas loin de 17 ans après je l'ai relu avec autant de plaisir si ce n'est plus que lorsque j'étais une sale ado rebelle et revendicatrice. 

Il s'agit donc d'un bouquin de SF (ce sera sans doute un des seuls dont je vous parlerais ou presque), il s'intitule "Des Fleurs pour Algernon" de Daniel Keyes. Alors de quoi ça cause ? Et bien c'est un journal, plus ou moins quotidien, tenu par un homme-cobaye pendant une période de sa vie qui va être chamboulée par une opération sur son cerveau.

Ce bouquin a été écrit dans les années 50/60 mais il reste intemporel et c'est ça qui déboîte ! On ne regardera plus la différence comme avant après avoir lu ce livre, c'est juste une histoire d'intelligence...
 
 Les livres qui n'existent pas.


Le second livre, c'est le "livre sans nom" d'auteur(s) anonyme(s), l'intérêt de celui-ci ne tient pas que dans son titre ou dans le fait qu'on ne sait pas qui l'a écrit (soit dit en passant c'est un sacrément bon outil de commerce, personne l'avait encore jamais fait). Ce qui est génial, c'est le contenu : une histoire qui part en cacahuètes et pleine de n'importe nawak ! Y'a un coté Une Nuit en Enfer de Rodriguez, pour illustrer un peu le bourdel on peut quand même un peu s'y référer. 

A la différence qu'on y rencontrera : une sorte de Columbo fan de Starwars affublé de son collègue black en backup pour le gouvernement des USA, des moines Shaoling, un sosie d'Elvis, le patron loser de bar type Western, une amnésique à gros seins, une Madame Soleil pas fraîche et autres joyeusetés et tout ça sous couvert de polar ésotérique...Humour noir et accrocheur... 

D'ailleurs faut que je lise les suites : "L'oeil de la Lune" et "Le cimetière du diable".


Losers 's stories.


J'aime les écrits de Carlos Salem, c'est brut, c'est rude, simple et c'est toujours une histoire de mec bien perdu et antihéroïque à souhait ! Je les ai sûrement pas lu dans l'ordre mais on s'en fou ! Toujours est-il que cet auteur frappe à chaque fois un peu plus fort dans l'anarchie et le grand n'importe quoi avec des personnages et un humour excessivement grinçant et qui m'ont déjà fait rigoler toute seule dans mon lit ou esquisser plus d'un rictus dans le train !

Le premier livre de ce monsieur c'est "Aller simple", où l'histoire d'un fonctionnaire de mairie en vacances avec sa chiante et dominatrice de femme au Maroc et après la sieste il la retrouve inanimée, première réaction : vider les mignonnettes du frigo de la chambre d'hôtel sur le balcon avec vue sur la piscine et décoincer Popol qu'avait pas eu le droit de regarder des seins de Suédoise depuis près de 20 ans... Ça donne le ton... 

Il rencontrera un vieil hippie qui s'avèrera être la réincarnation d'une star du tango argentin des années 30, un argentin qui peut tout faire avec des bouts de fils de fer et vendre des glaces dans le désert (un métier d'avenir ! ), un chat et autres trucs tout autant improbables...



Le second opus du grand fou c'est "Nager sans se mouiller", vous aimez les histoires de tueurs à gage ? Ben figurez-vous  que le personnage principale en est un... Ué mais quand même : il était marié, a 2 gosses et justement il avait la garde des mouflets pendant les vacances... Quoi de mieux qu'un camp de naturistes bobo... Et là, ça part en encore en cacahuète... Le boulot qui le rattrape, son ami d'enfance qu'il a involontairement rendu borgne et unijambiste, son ex-femme qui installe sa toile de tente à coté de la sienne. Des histoires de fesses, et autres espionneries... Du grand art dans des situations les plus loufoques après réflexion...

Il devrait éventuellement y avoir une adaptation au cinéma du bouquin, à voir... 

Je suis en ce moment en train de lire le troisième opus : "Je reste roi d'Espagne", je vous donnerais mon avis si vous en avez quelque chose à foutre bien sur.


2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer